mercredi 17 septembre 2014

Celui qui n'existait plus - Rodolphe & Georges Van Linthout

Résumé :

Norman Jones, américain de 40 ans, a une femme, deux enfants et un job qui rapporte. Oui mais voilà, Norman s'ennuie ferme. Arrivé à la moitié de son existence, il a l'impression d'avoir raté quelque chose, de ne pas avoir mené la vie qu'il s'imaginait. Il rêve d'une nouvelle chance, d'un nouveau départ. Le matin du 11 septembre 2001, il ne se rend pas au bureau, préférant paresser au lit avec sa maîtresse, et échappe ainsi à une mort certaine dans l'attentat du World Trade Center. Pour tous, il est mort. Alors pourquoi ne pas en profiter pour disparaître pour de bon, tout lâcher, partir à l'aventure et commencer cette nouvelle vie dont il rêve ? 

Après "Mojo", Rodolphe et Georges Van Linthout nous emmènent une nouvelle fois sur les routes américaines dans un road movie existentiel (doublé d'un thriller !) alors que les plaies du 11 septembre viennent juste de s'ouvrir.

La plupart du temps, je choisis mes BD en fonction des avis que je trouve ici et là sur les blogs. Cette fois, ce fût différent, c'est le pitch qui m'a convaincue de la prendre.

L'idée de départ est originale du fait qu'elle s'inspire d'un événement qui nous a tous marqué de près ou de loin. J'aime son côté réaliste. J'ai réfléchi à la possibilité qu'une personne ait vraiment fait la même chose que Norman Jones cette journée-là. Il est alors en pleine réflexion existentielle et se dit malheureux. Le 11 septembre, il agit sur un coup de tête. Je l'ai trouvé très humain par sa complexité même si parfois nous perdons la sympathie que nous avions pour lui. Il est loin d'être parfait ! Certaines de ses réflexions sont discutables.

Par contre, le 11 septembre n'est qu'un prétexte, on en parle plus passé la trentième page (l'album en fait 160). Ce sont les errances du personnage principal sur la mythique route 66 que nous suivons attentivement. Le road-trip commence pour celui qui rêve de voir le Pacifique !

Le dessin avec ses nuances de gris m'a beaucoup plu. Réaliste et brut, il s'agence parfaitement à l’ensemble.

Finalement, Celui qui n'existait plus est une très bonne surprise !



Pour lire les billets des participants de la "BD du mercredi", c'est chez Mango !

10 commentaires:

Mo a dit…

Tiens alors cet album-là, je l'avais repéré au moment de sa sortie (le pitch m'a intrigué et la couverture m'a marqué). Je ne l'ai pas pris finalement, préférant attendre courageusement que les copinautes partagent leurs ressentis :D
Je vais peut-être y venir finalement ^^

Mango lila a dit…

Je crois que j'aurais fait comme toi et l'aurais choisi aussi pour le résumé. Dommage si ça ne tourne pas vraiment autour du 11 septembre mais je le prendrai si je le trouve!

Hervé a dit…

Autant Rodolphe, je saute à pieds joints, autant Ven Linthout, je reste prudent.. Mais tu m'intrigues.

Jérôme a dit…

Pas vraiment le genre de BD que j'apprécie, même si j'aime beaucoup Rodolphe.

soukee a dit…

Tu m'intrigues beaucoup et le résumé me plait. Je vais voir si ma médiathèque l'a car je suis hyper curieuse. Merci ! :)

Marguerite a dit…

@ Mo : Ce n'est que mon humble avis mais j crois qu'il en vaut la peine :)

@ Mango lila : L'histoire est originale, je te le conseille :)

@ Hervé : Tu vois, moi, je n'en connaissais pas un !!!

@ Jérôme : Je serais curieuse de savoir pourquoi ??

@ Soukee : Fait plaisir ! :)

Noukette a dit…

Tentée je suis ! j'aime beaucoup l'idée de départ !

Marguerite a dit…

@ Noukette : Pareil :)

Cristie a dit…

Elle a tout pour me plaire cette BD !!!

faelys a dit…

moi je ferais comme souvent; je note ce titre parce que ton billet m'a convaincue!! ;)