mercredi 4 mars 2009

Ça sent la coupe - Matthieu Simard

Quatrième de couverture :

"Les analogies entre le hockey et la vie sont tellement bof. J'en fais tout le temps, j'en fais plein, je sais. Encore ce soir, je ne pourrai pas m'en empêcher. L'ironie de la défaite, ce genre de choses-là. On dirait que les chaudrons qui jouent pour les Canadiens sont le miroir de mon existence, mon quotidien dans les quotidiens, mes soirées en réverbération sur ma télé, l'écran plat de ma vie plate.

"Je me comprends.

"Ce soir, j'ai laissé faire la bière, j'ai bu du scotch. Pour oublier un peu, pour me sentir tough, pour me sentir vrai. La bière, c'est un peu moumoune quand ça ne va pas trop bien, le scotch, ça brasse l'intérieur."

Un homme, sa télé, ses Canadiens, ses amis : bienvenue dans le petit monde en circuit fermé de Matthieu. Quatre-vingt-treize chapitres, un par match. Tout au long du journal de la saison 2003-2004 de ce partisan de la Sainte-Flanelle, Matthieu parle moins de hockey que... de la vie. La vie avec Julie, la vie sans Julie et la vie de ses chums qui viennent rire et pleurer dans son salon. Après Échecs amoureux et autres niaiseries, c'est au tour de Ça sent la coupe de se laisser savourer en format de poche.


Ce roman est mon deuxième contact avec cet auteur qui me plait de plus en plus. J'avais aimé Llouis qui tombe tout seul mais j'ai vraiment adoré celui-ci ! Un livre sur le hockey, je n'étais pas convaincue d'apprécier même si j'aime beaucoup regarder les Canadiens. Il s'agit d'un livre avec un concept original qui m'a véritablement plu: un court chapitre (même très court dépendant des cas) par soir de partie. Bien entendu, il faut connaître un minimum le hockey, les joueurs, les commentateurs et tout le "tralala" entourant le Tricolore pour comprendre toutes les blagues, des plus simples aux plus subtiles. Mais le tout est loin d'être insignifiant même s'il fait preuve de beaucoup d'humour.

Je ne sais pas à quel point le récit est autobiographique, à quel point Matthieu de Ça sent la coupe est Matthieu Simard mais le personnage m'a beaucoup plu. Il est le gars avec lequel on voudrait tous être ami. Il est drôle, sympathique et sensible. Au-delà de son amour pour le hockey, il m'a vraiment touché avec ses histoires d'amour et d'amitié. Les personnages secondaires sont tous aussi bien. On croirait qu'il s'agit des déboires d'un groupe d'amis qui existe réellement.

Enfin, l'écriture de Matthieu Simard est toujours aussi divertissante. Il jongle avec les mots avec aisance et avec un amusement communicatif. Il utilise des expressions québécoises qui rendent les personnages bien colorés. J'imagine qu'avec un style comme celui-là, on aime ou on n'aime pas. Moi, j'adore !

9 commentaires:

Suzanne a dit…

Sirop j'ai ce livre dans ma bibliothèque et je ne l'ai pas encore lu!!! Ton avis m'a permis de le sortir de son rayon et de le déposer sur ma pal. C'est toujours ça.

Anonyme a dit…

J'ai adoré ce livre, c'est l'un de mes préférés à moi aussi!! Je suis aussi fan des canadiens et c'est le fait de suivre les histoires qui m'avaient marqué dans ce temps là et de me remémorer ce qui c'était passé cette saison là au travers des histoires de Matthieu, j'ai vraiment apprécié!!
t-l

Anonyme a dit…

Bravo pour ton commentaire et ton analyse du livre marguerite!

t-l

Marguerite a dit…

@ Suzanne : Tiens, le livre a franchi une étape jusqu'à la PAL, c'est bien ça !! As-tu déjà lu Matthieu Simard ?

@ Anonyme (T-L) : Contrairement à toi, je ne suivais pas les aventures de nos Glorieux lors de la saison décrite (2003-2004) donc je ne me souviens pas de la plupart des histoires. Ça ne m'a empêcher de vraiment apprécier ce récit ! Je suis heureuse que tu me l'aies suggéré !
Merci beaucoup ! :)

Suzanne a dit…

Bonjour Marguerite. Je viens répondre à ta question concernant Matthieu Simard. Non, je n,ai jamais lu de cet auteur. «Ça sent la coupe» sera mon baptème. Belle journée.

Karine :) a dit…

J'ai vraiment beaucoup aimé aussi!! Un pur moment de détente et de souvenirs hockey-esque (le hockey, je suis tombée dedans quand j'étais petite!) J'aime définitivement beaucoup Matthieu Simard!

Marguerite a dit…

@ Karine :) : Pour un moment de détente, c'est vrai que c'est idéal ! J'adore Matthieu Simard aussi. Il a créé dans ce roman des personnages géniaux, je trouve.

Sandra a dit…

J'ai lu "Ça sent la coupe" que j'ai bien aimé, malgré les scènes de sexe (on ne peut pas qualifier ça de scènes d'amour, honnêtement...) qui m'ont mise un peu mal à l'aise. J'adore la façon dont Matthieu écrit et si vous êtes aussi un fan, je vous conseille la série "Pavel". C'était à l'origine pour les ados, mais c'est tellement bon que même les adultes apprécieront !

Marguerite a dit…

@ Sandra : Ça a été un vrai coup de coeur pour moi! Je l'ai fait lire à quelques personnes de mon entourage qui ne lisent pas beaucoup mais qui adorent le hockey. Ils ont bien aimé aussi. Les scènes de sexe ne m'ont surement pas dérangé, je ne m'en rappelle même plus.
En ce qui concerne Pavel, je ne dis pas non...