samedi 7 mars 2009

Dix petits nègres - Agatha Christie

Quatrième de couverture :

L'île du Nègre... Que de bruits courent sur son nouveau propriétaire... Richissime yankee, star hollywoodienne, ou bien encore l'Amirauté britannique ?

Bref, quand tous les dix - du juge au play-boy, sans oublier la secrétaire - reçoivent cette invitation à passer des vacances sur l'île, aucun d'eux n'hésite à accourir... Mais là-bas, dans la somptueuse demeure, personne... sauf, bien entendu, cette voix, sur un disque, qui accuse tour à tour chacun des participants... C'est la panique.

Alors, au rythme des couplets de la ronde des dix petits nègres, le nombre des invités commence à diminuer. Inexorablement...

Un petit polar d'Agatha Christie, c'est toujours distrayant ! Ce roman m'a procuré un réel plaisir. J'avais l'impression, tout au long de l'histoire, de jouer à Clue ! Aussitôt que les nombreux personnages ont été bien identifiés dans ma tête, le rythme rapide m'a tenu en haleine jusqu'à la jusqu'à fin. J'ai particulièrement appréciée que tout se produise dans un endroit clos, où la fuite est impossible, tout comme dans le premier roman que j'ai lu d'Agatha Christie, Mort sur le Nil. Je cherchais le moindre indice dans chacune des morts mais la fin est vraiment imprévisible. J'ai tout de même longtemps soupçonné, par intuition j'imagine, celui qui était le véritable coupable sans, par contre, n'avoir d'idée sur la façon dont il s'y était pris.

Pour ceux qui n'ont pas peur des spoilers -------------------------------------------->
Dans le paragraphe suivant, je dévoile une toute petite partie du mystère. Vous êtes prévenus !

L'idée d'un meurtrier qui veut faire sa propre justice est encore populaire aujourd'hui dans les films et les livres. Ça m'a surprise puisque l'écriture du roman d'Agatha Christie date de 1940 ! Ça m'a vaguement fait penser aux films Saw qui ont la cote de nos jours chez les amateurs de films d'horreur. Ils sont dans un autre registre vraiment plus "hard", j'en conviens, mais le mobile du meurtrier et sa mise en scène s'en approche, non ? Comme quoi ils n'ont rien inventés de nouveau.

Finalement, avec un rythme haletant, une intrigue géniale dans un endroit sinistre et une fin comme celle-là, ce livre n'est pas un classique de la littérature policière par hasard !

8 commentaires:

Karine :) a dit…

Dans les livres d'Agatha Christie, c'est de celui-là dont je me souviens le plus! Je l'ai lu et vu au théâtre... et j'ai toujours adoré!

keisha a dit…

Ah je pourrais le relire, car j'oublie qui est le meurtrier !

Marguerite a dit…

@ Karine :) : Au théâtre ? Ah bon, je ne savais pas qu'on l'avais fait, surtout pas au Québec !

@ Keisha : Ça m'arrive souvent d'oublier qui est le meurtrier dans les polars ! Mais, je crois que celui-ci me marquera...

Laila a dit…

Un de mes romans préférés de l'auteur ! Et comme tu le dis, un classique avec raison.

Quand j'ai lu que tu trouvais des similitudes de Saw avec le roman, j'ai tout d'abord sursauté... mais finalement je crois bien que tu touches à un petit quelque chose de vrai... Et je suis finalement totalement d'accord ! ;)

Suzanne a dit…

Ah quel beau souvenir que ma lecture de ce petit bijou. Merci de m,y replonger.

Marguerite a dit…

@ Laila : Je suis contente que tu réagisse par rapport à "Saw". J'espérais d'autres avis que la mienne vu mon audacieuse comparaison ! Je vois que tu es finalement d'accord ;) tant mieux !

@ Suzanne : Plaisir partagé ! :)

Keana a dit…

Je viens de le terminer hier, et c'était mon premier contact avec un "vrai classique policier" et j'ai bien adhérer à l'univers qui est parfois oppressant. Mais l'intrigue nous fait tourner les pages les une derrière les autres sans qu'on s'en rende compte. Très bon livre pour ma part.

Marguerite a dit…

@ Keana : Très bon roman pour moi aussi ! Celui-ci est mon livre d'Agatha Christie préféré jusqu'à maintenant (même si j'en ai lu que trois !). J'en lirai d'autres évidemment. J'aime la façon dont il est construit. Et, je suis d'accord avec toi, les pages se tournent toutes seules !