lundi 2 août 2010

Quand souffle le vent du nord - Daniel Glattauer

Quatrième de couverture :

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d'amour. Un jour, pourtant enfin ! , ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu ils n ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Daniel Glattauer, né à Vienne en 1960, écrit depuis 1989 des chroniques politiques et judiciaires pour le grand journal autrichien Der Standard, Quand souffle le vent du nord, son premier livre traduit en français, est son plus grand succès.



Les personnes qui ne connaissent pas ce livre ne suivent définitivement pas la blogosphère ! Je crois être la dernière à le lire mais je tiens à ajouter mon petit grain de sel car c'est, pour moi aussi, un coup de coeur !

Ce roman surprenant est composé uniquement de courriels que s'échangent Emmi et Léo. Ces courriels sont agrémentés d'humour, de sarcasme, de charme et parfois d'un brin de folie. C'est par leur façon d'écrire que nous arrivons à nous faire une idée de leur personnalité respective. Nous ne connaissons des personnages que ce qu'ils veulent bien révéler à cet être idéalisé qui attend impatiemment derrière son écran. Emmi et Leo sont pleinement conscients qu'ils idéalisent l'autre. C'est pour cette raison qu'ils ne veulent pas du tout se rencontrer au départ. Ils ont une grande crainte, celle de ne pas être à la hauteur des attentes de l'autre et vice versa.

J'ai aimé ressentir cette sorte de dépendance intense que l'on peut facilement développer sur Internet. C'est une réalité déconcertante pour l'entourage mais elle est pourtant bien réelle. Au fur et à mesure que la relation virtuelle s'épanouie, c'est comme si la vie quotidienne de chacun d'eux disparaissait peu à peu. Le virtuel empiète sur le monde réel. L'auteur le démontre habilement. En plus des relations par Internet, il aborde de manière délicate la question de l'infidélité. Il n'y a pas de réponses aux questionnements des protagonistes mais les réflexions valent le détour.

J'ai aussi adoré la fin. Elle en a déçu plusieurs mais je ne fais pas parti de ceux-là. C'est une fin choc, abrupte, j'en conviens mais dans ce cas-ci, j'ai aimé ! Et pour tout dire, je suis déçue qu'il existe une suite. Je ne sais pas si je la lirai. Si je décide de ne pas la lire, ce n'est pas parce que je n'ai pas apprécié ma lecture de Quand souffle le vent du nord. Au contraire.

10 commentaires:

Kikine a dit…

Je suis complètement d'accord avec TOUT

Marguerite a dit…

@ Kikine : C'est clair comme commentaire ça ! :)

Maribel a dit…

D'accord aussi :)

Marguerite a dit…

@ Maribel : Nous sommes toutes sur la même longueur d'ondes alors ! :)

Karine:) a dit…

J'ai aussi adoré cette fin... bon, je me suis fait spoiler intentionnellement le 2e tome et on verra si je le lirai! Mais j'ai acheté le livre pour l'avoir dans ma collection perso, c'est tout dire!

Marguerite a dit…

@ Karine :) : Je ne crois pas que l'auteur avait prévu une suite. Il semble seulement avoir cédé aux nombreuses demandes des lecteurs. C'est pour ça que je ne sais pas si je veux la lire mais j'avoue que, comme toi, je suis curieuse. Mais ne me spoile rien !! :P

dasola a dit…

Rebonjour Marguerite, la fin de ce roman me convient bien à moi aussi mais une suite rien que pour retrouver Leo et Emmi ne serait pas pour me déplaire. Bonne après-midi.

Marguerite a dit…

@ Dasola : Je trouvais l'histoire déjà complète, je ne sais pas si je lirai la suite. J'attendrai les commentaires des autres bloggeuses (comme toi !) avant de le lire je crois :)

silvi a dit…

un livre que je veux lire, ton avis confirme mon choix

Marguerite a dit…

@ Silvi : Lance-toi, je ne connais personne qui n'a pas aimé !