mercredi 4 février 2015

Le serpent d'eau - Tony Sandoval

Résumé :

"Suis-moi ! Maintenant on est des animaux ! Moi je suis un renard et toi un serpent d'eau avec un masque de lapin !"

Alors qu’elle nage au détour d’une rivière, Mila rencontre Agnès. Entre ces deux filles solitaires va naître une amitié profonde, fraternelle, presque physique. D’histoires en escapades, de bosquets en ravins, Mila la brune et Agnès la blonde nous emmènent hors du temps, dans un espace où les règles s’abolissent, un terrain de jeu libre et ouvert.

J'aime quand l'art, quel que soit le médium, fait naître en moi tout un mélange d'émotions indescriptibles. J'aime être complètement bluffée et sans mot. C'est ce qui s'est produit avec Le serpent d'eau de Tony Sandoval. Mais, quand vient le temps d'écrire un billet ici, c'est une autre paire de manches ! 

Avant même de lire une page, le dessin m'avait déjà séduite. Pendant la lecture, j'ai aussi passé un temps fou à le regarder. Je ne saurais dire pourquoi mais ces grosses têtes rondes et ces couleurs douces ont provoqué sur moi un magnétisme incroyable. Par contre, ne vous fiez pas aux couleurs. L'histoire n'est pas douce. Par moments, elle est même plutôt effrayante ! Sandoval trimballe le lecteur et ses deux héroïnes entre la réalité et les mondes des rêves (ou des cauchemars). C'est étrange, onirique, merveilleux.

Le début peut être confus mais il suffit d'être patient et d'admirer le travail graphique jusqu'à la rencontre du jeune frère d'Agnès. Après, tout est plus clair. Ce que nous ne pouvons comprendre, il faudra l’interpréter à notre manière. Une deuxième lecture sera aussi agréable, j'en suis certaine.

Ceux qui me connaissent bien ne comprendront rien à rien car ce genre de fantastique n'est absolument pas ma tasse de thé. J'y suis habituellement insensible mais, avec Sandoval, la magie a opérée !


Le serpent d'eau - Tony Sandoval
Éditions Paquet 2014
138 pages

13 commentaires:

Topinambulle a dit…

J'aime beaucoup Sandoval ! Le serpent d'eau m'a vraiment charmée. Dans les mêmes teintes douces, je te conseille aussi son album Doomboy. C'est une autre belle pépite :)

Marguerite a dit…

@ Topinambulle : Doomboy est noté... ainsi que tous les autres Sandoval en fait ! J'espère être sous le charme encore :)

Jérôme a dit…

Moi je te comprends. Il y a un charme indéfinissable dans le travail de Sandoval, quelque chose d'inexplicable qui nous emporte, parfois malgré nous.

Moka a dit…

J'aime Sandoval que j'avais adoré dans Les échos invisibles...
Je note donc ce titre qu'un ami a lu et adoré.

Sandrine a dit…

J'aime beaucoup le dessin mais l'univers de Sandoval est compliqué je trouve.

OliV a dit…

Essaie le diptyque de Sandoval avec Grazzia La Padula, pour titre Les Echos Invisibles ^^

Cristie a dit…

Comment veux-tu qu'on résiste ? ;-)

Marguerite a dit…

@ Jérôme : C'est ça ! Tu trouves toujours les mots Jérôme ;)

@ Moka : Les échos invisibles sont notés aussi !!

@ Sandrine : C'est vrai mais j'ai quand même adhéré... Il reste à voir si l'émerveillement se reproduira avec les autres titres.

OliV : C'est noté, 2 fois plutôt qu'une !

@ Cristie : Mais, justement, je ne veux pas que vous résistiez ;)

Marion a dit…

Oh ça avait été un véritable coup de coeur chez moi aussi : http://twentythreepeonies.com/2014/11/26/le-serpent-deau-tony-sandoval/

Marie-Claude Rioux a dit…

Il est dans ma PAL depuis un certain moment... Faudrait bien que je m'y mette!

Marguerite a dit…

@ Marion : Je file lire ton avis :) Merci !

@ Marie-Claude Rioux : Tu ne le regretteras pas j'en suis certaine !

Gabriel a dit…

C'est vrai que les illustrations sont belles. Il faudrait que j'essaie aussi celui-là. C'est particulier son travail.

Marguerite a dit…

@ Gabriel : Et moi, il faut que je lise celui que tu as choisi pour découvrir Sandoval ;)