dimanche 3 janvier 2010

Léo, l'ultime solution - Hélène Lucas

Quatrième de couverture :

Qu'est devenu Léo, ce jeune garçon sensible et attachant ? Porte-t-il toujours en lui les séquelles d'une enfance troublée par le rejet de sa mère ?

Après quelques années de stabilité, le passé le rattrape : sa famille est de nouveau confrontée à la maladie. Léo réalise que sa mère cherche à l'écarter de la solution, comme elle l'avait écarté de la vie de son frère disparu. Cette crise révélera à Léo sa propre histoire comme il aurait souhaité ne jamais la connaître. Le destin de cette famille en sera à jamais bouleversé.

Après le succès instantané de Léo, l'autre fils, Hélène Lucas replonge avec brio dans l'univers bouleversant de Léo, qui a captivé des milliers de lecteurs. Ce second volet, dans lequel les intrigues se succèdent, est encore plus émouvant. L'écriture magnifique et la justesse des sentiments rendent cette histoire si véridique qu'on a peine à croire que c'est un roman. Attendu impatiemment, Léo, l'ultime solution comblera le lecteur et le touchera jusqu'aux larmes.

Il y a quelques mois, j'ai fait la connaissance de ce petit Léo, qui a eu une enfance de misère. Je m'étais attaché à lui et j'avais hâte de voir ce qu'il devenait. Malgré quelques réserves, j'avais passé un bon moment avec le premier tome mais, selon moi, le deuxième est encore meilleur.

D'un côté, je me demande pourquoi j'aime cette série alors que je fuis généralement ces histoires d'accumulation de malheurs. Car, il faut le dire, la famille Allard a une véritable malédiction, c'est incroyable ! L'un d'eux doit bien avoir cassé un (ou deux) miroir(s) !

D'un autre côté, je me suis beaucoup attaché aux personnages. Marc et Léo sont d'ailleurs mes préférés. C'est peut-être l'espoir de les voir un jour enfin heureux qui m'a fait dévorer ce deuxième tome. Je trouve également intéressant de suivre autant les adultes avec la vie de couple, la vie familiale et la carrière que celles des adolescents qui ont leurs préoccupations bien à eux que ce soit l'école, les relations amoureuses ou les activités sociales. Les romans de la sorte sont rares, celui-ci peut ainsi plaire à un vaste public. Il y a aussi les nombreux rebondissements qui donnent du rythme au récit. Les événements prennent souvent des tournures imprévisibles.

À la fin, ce que j'ai éprouvé ressemble à ce que j'avais ressenti en terminant le premier tome : c'est trop de malheur pour toi, je ne suis pas aussi forte que Léo. J'ai eu envie de lire un roman plus joyeux. L'auteur m'a laissé savoir qu'il y aurait un troisième volet aux aventures de Léo. Je n'en sais malheureusement pas plus mais c'est une bonne nouvelle !

6 commentaires:

Élianthe a dit…

Bonjour Marguerite!

Moi, c'est le contraire, j'ai préféré le premier et j'ai été beaucoup déçue par le deuxième! Je ne suis pas d'accord, entre autres, avec sa conclusion! Bonne Année 2010!

Marguerite a dit…

@ Élianthe : Ah bon, pas de déception dans mon cas. La fin ne m'a pas particulièrement plu mais je ne l'ai pas trouvé mauvaise. J'aimerais bien ce pourquoi tu n'es "pas d'accord".
Merci et bonne année Élianthe !!

Élianthe a dit…

Pourquoi je n'étais pas d'accord avec la fin du roman, c'est que je crois que la présence de leur mère aurait été plus importante pour eux que son sacrifice. M'enfin, ce n'est qu'un roman!

Marguerite a dit…

@ Élianthe : Je comprends ton opinion quant à la fin. Je n'en rajoute pas pour ne pas "spoiler" :)
Liras-tu le troisième tome malgré ta déception ?

Élianthe a dit…

Oui, je crois que je vais le lire, ne serait-ce que par curiosité.

Marguerite a dit…

@ Élianthe : D'accord, on s'en reparlera le moment venu :)