mercredi 9 novembre 2011

Aya de Yopougon (tome 1) - Marguerite Abouet & Clément Oubrerie

Résumé :
Côte d'Ivoire, 1978. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan. Ça sent le début des vacances mais très vite les choses vont commencer à se gâter...
«Dans les années 1970, la vie était douce en Côte d'Ivoire. Il y avait du travail, les hôpitaux étaient équipés et l'école était obligatoire. J'ai eu la chance de connaître cette époque insouciante, où les jeunes n'avaient pas à choisir leur camp trop vite, et ne se préoccupaient que de la vie courante: les études, les parents, les amours… Et c'est cela que je veux raconter dans Aya, une Afrique sans les clichés de la guerre et de la famine, cette Afrique qui subsiste malgré tout car, comme on dit chez nous, ‘la vie continue...» (M.Abouet)
           

On ne présente plus Aya de Yopougon. Elle est une figure connue de la BD maintenant. Malgré ça, je n'avais toujours pas fait sa connaissance. Notre agréable rencontre a eu lieu récemment et j'en suis bien contente malgré mes quelques réserves.


D'abord, lire Aya, c'est un dépaysement garanti ! Je ne connais presque rien de ce coin de l'Afrique. J'ai donc adoré découvrir un peu la Côte d'Ivoire par les paysages, les vêtements des personnages et leur façon de parler particulière. Ceci dit, le lexique à la fin de l'album a été bien utile !

J'aime le ton humoristique. J'ai souvent souri même si je n'ai pas vraiment ri. L'histoire a aussi quelques petites touches de suspense qui m'ont plu. Cependant, je trouve que Aya est restée un peu en retrait, j'ai hâte (et j'espère) qu'elle prenne plus de place. Elle semble être plus intéressante que ses deux copines dont les histoires de "flirts", drôles au départ, ont commencé à m'ennuyer au bout d'une cinquantaine de pages.

Je n'ai pas été complètement conquise par ce premier album mais c'est un très bon point de départ. J'ai déjà mis la main sur le deuxième tome.



C'était ma BD du mercredi. Pour voir celles des autres, filez chez Mango !

10 commentaires:

Mango a dit…

J'ai ressenti la même chose que toi pour le premier tome mais ça s'arrange après, je trouve. Ceci dit j'ai fini par me lasser.

Marguerite a dit…

@ Mango : Tant mieux parce que j'ai quand même bien envie de poursuivre.

Marine Rose a dit…

Un petit coucou, juste pour te dire que je t'ai taguée... Rdv là : http://lireenligne.blogspot.com/2011/11/tiens-tiens-tiens-une-tag.html
pour connaitre les règles, si tu es tentée...

Marguerite a dit…

@ Marine Rose : J'y ai jeté un coup d'oeil et j'y participerai dès que j'aurai un peu de temps !
Merci :)

Manu a dit…

C'est sympa et dépaysant. Mais je n'ai toujours pas lu la suite.

Marguerite a dit…

@ Manu : J'ai poursuivis moi. J'ai lu la moitié du 2ème tome hier soir. Jusque là, il me plait plus que le premier. Je lirai la suite bientôt !

melodie a dit…

Moi aussi, le premier m'avait intéressée assez pour poursuivre, sans toutefois être conquise. Mais en gros, j'ai adoré la série. Aya semble en effet rester plus en retrait, mais je crois que c'est parce qu'elle fait office d'observatrice pour dépeindre la société autour d'elle.

Marguerite a dit…

@ melodie : Je suis d'accord, avec la suite, ça ne m'a pas dérangé qu'Aya soit en retrait. J'ai lu le 2ème album et je l'ai préféré au premier.

Theoma a dit…

c'est une chouette saga !

Marguerite a dit…

@ Theoma : Oui :)