vendredi 6 juin 2014

Rage - Richard Bachman (Stephen King)

Quatrième de couverture :

Charlie Decker, un lycéen de Placerville, est renvoyé de son établissement pour des raisons de discipline. En sortant, il prend un flingue dans son casier, rentre dans sa classe, tue son prof et prend sa classe en otage.

Suite à la tragédie à Colombine High School en 1999, Stephen King avait lui-même décidé que son roman Rage écrit en 1977 ne serait plus édité. Les exemplaires existants ont également été retirés de la vente. À l'époque, il craignait avoir donné des idées à des jeunes déjà "pas très bien dans leurs têtes". Il voulait dissuader les gens de le lire. Je vous avoue que pour moi, ça a l'effet contraire. Le côté "interdit" m'attire. Maintenant, vous l'aurez compris, il est plus difficile de mettre la main sur ce livre. 

Si ce livre n'est plus disponible, nous n'avons pas arrêté de transposer ce genre de drame dans d'autres romans et au cinéma. Au Québec, par exemple, certains se l'ont permis au petit et au grand écran. Nous n'avons qu'à penser au film Polytechnique ou à l'insoutenable épisode de la série 19-2 (excellente série soit dit en passant!) diffusée l'année dernière qui a énormément fait jaser. Bonne chose, mauvaise chose ? Je ne sais pas, je ne me prononce pas, ce n'est pas le propos de mon billet.

Revenons à Rage lui-même. C'est un King plutôt court, sans vampire, sans esprit maléfique ou démon mais ça fait peur ! C'est certainement le roman de Stephen King qui m'a le plus troublé. Il faut dire que je travaille dans une école, ça n'aide pas. C'est tellement réaliste ! Le narrateur, c'est Charlie Decker, le tireur fou. Au départ, il semble être un adolescent plutôt normal mais, en avançant, certains éléments nous indiquent que sa réalité est relativement différente. Sa folie est superbement décrite. Je ne peux pas dire que j'ai eu un plaisir fou à le lire car c'est trop malsain mais il prouve le talent du maître de l'horreur. Pour écrire des thrillers psychologiques, il excelle.

Bref, ce n'est définitivement pas un livre à mettre entre toutes les mains mais le talent de Stephen King est indéniable.

4 commentaires:

Hilde a dit…

C'est un des premiers romans de Stephen King que j'ai lu quand j'étais ado.
Je me souviens d'une histoire assez prenante et dérangeante.

Je l'ai dans ma bibliothèque mais bizarrement, je n'ai pas une envie folle de le relire. Je pense que maintenant, le côté malsain du roman serait encore plus présent.

Marguerite a dit…

@ Hilde : Je comprends, je ne suis pas certaine que je le relirais mais la curiosité l'a emporté. Je ne suis pas déçue de l'avoir lu.

Valeriane P. a dit…

J'ai ce titre dans ma PAL depuis belles lurettes, et je ne me suis pas encore penchée dessus. Il faut vraiment que je remédie à ça.
Si en plus tu dis qu'il n'est plus édité!!! Aaah voilà qui donne encore plus envie de le découvrir :-)
Merci pour ta chronique.

Marguerite a dit…

@ Valeriane P.: Non, il n'est plus édité. Garde-le, il va peut-être devenir difficile à trouver :)