mercredi 30 septembre 2015

L'entrevue - Manuele Fior

Résumé :

En Italie, dans un futur proche. Parce qu’il pense avoir aperçu un vaisseau spatial dans le ciel, Raniero, un psychologue âgé d’une cinquantaine d’années, est victime d’un accident de la route. En instance de divorce, la voiture cassée, son cou maintenu par une minerve, il reprend le travail et fait la connaissance d’une nouvelle patiente, Dora, qui prétend avoir vu également le vaisseau spatial, et pouvoir communiquer par télépathie. Troublé par ses révélations, Raniero perd un à un tous ses repères. D’autant que sa femme et lui sont victimes d’une agression violente qui détruit à jamais le peu d’affection qui reste entre eux. Et que Dora, adepte de la nouvelle charte sociale qui prescrit l’amour libre, lui tourne la tête, malgré les sarcasmes de sa colocataire Rosella, qui se gausse de voir ce vieux crouton tomber amoureux de sa copine…


Il y a un peu plus d'un an, j'ai lu Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior. Malgré de beaux dessins et un jeu de couleurs chaudes et froides intéressant, j'étais passé à côté. Lorsque j'ai aperçu L'entrevue sur un présentoir de ma bibliothèque, j'ai voulu lui donner une seconde chance.

Dans L'entrevue, tout est noir, blanc et gris ce qui rend l'ambiance parfois inquiétante, parfois douce. Le dessin a encore une fois beaucoup de classe. Il y a de belles idées dans cet album. Laisser plusieurs cases toute noires est l'une d'elles. L'imagination du lecteur est alors requise pour imaginer ce qu'il se passe dans cette obscurité complète.

Par contre, je me suis ennuyée avec cette histoire de science-fiction qui n'en est pas vraiment une. Malgré un départ très intrigant avec cette vision et l'accident de voiture, l'intérêt du scénario demeure un mystère pour moi. Raniero n'a pas su me toucher avec ses problèmes conjugaux. Dora est un personnage très fade aussi. Sa colocataire était beaucoup plus intéressante. Et je dois dire que je n'ai pas tout compris. J'espérais que la fameuse entrevue amènerait beaucoup plus de réponses. Je n'ai pas l'habitude d'être dans le néant comme ça. L'auteur a voulu faire dans la fine psychologie mais, selon moi, il en a trop fait.

Malheureusement, j'en arrive au verdict suivant : je n'ai pas d'affinités avec l'univers de Manuele Fior.



L'entrevue - Manuele Fior
Édition Futuropolis 2013
176 pages



16 commentaires:

Topinambulle a dit…

Je l'ai lu moi aussi et je n'ai pas du tout accroché. Il manquait comme une épice pour relever le tout ;)

jacques viel a dit…

Je n'ai jamais lu de Manuele Fior... tu ne me donnes pas vraiment envie. Allez, dan sun coin, pour plus tard

Stephie a dit…

J'essaierai si je la croise en médiathèque. Histoire de pouvoir en parler avec toi ;)

lasardine a dit…

Comme toi, je n'ai pas accroché...
Par contre, j'avais beaucoup aimé "Cinq mille kilomètres par secondes" un peu avant...

Noukette a dit…

Zut, j'étais prête moi aussi à lui laisser une seconde chance avec cet album. J'étais passée à côté de 5000km moi aussi mais le pitch de celui ci me tentait bien...

Mo a dit…

Ahh dommage ! J'avais bien aimé cette étrangeté qui vient déranger un peu le lecteur dans ses habitudes. Tu ne veux pas redonner une chance à l'auteur en lisant "Mademoiselle Else" ?? :)

Jérôme a dit…

J'en garde un très bon souvenir. Je pense d'ailleurs que je vais lire son nouvel album dans la collection du Louvre. Contrairement à toi j'aime beaucoup l'univers graphique de cet auteur ;)

Karine:) a dit…

Dommage parce que les dessins me plaisent énormément. Va falloir que je tente le coup, juste pour voir... si je le trouve en biblio!

Sandrine a dit…

Bon, je passe mon tour alors ;-)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Mouais, pas vraiment tentée...

Marguerite a dit…

@ Topinambulle : Contente de voir que je ne suis pas la seule :)

@ jacques viel : Plusieurs aiment Fior, vous devriez essayer tout de même !

@ Stephie : Excellent, bonne idée ! :)

@ lasardine : J'ai préféré Cinq mille kilomètres même si je n'ai pas vraiment accroché non plus.

@ Noukette : Tu peux tenter le coup histoire de voir de quel côté tu te retrouveras !

Marguerite a dit…

@ Mo : Non, je ne crois pas que Mademoiselle Else entrera chez moi :)

@ Jérôme : En fait, l'univers graphique me plait bien mais ce sont ses histoires que ne viennent pas du tout me chercher.

@ Karine :) : Moi aussi les dessins me plaisent ! Emprunte-la au moins pour ça ;)

@ Sandrine & Amandine Aufildesplumes : Le débat semble lancé, vous ne voulez pas vous faire votre propre idée ? :)

Louise a dit…

Je n'aime pas la science fiction; mais j'aime bien la planche que tu as choisie. Alors si je le trouve à la bibliothèque, pourquoi pas par curiosité.

Marguerite a dit…

@ Louise : C'est le mieux à faire, tu sauras que quel côté tu te retrouves car plusieurs ont aimé aussi !

Sabine Ariscon a dit…

Pas trop tentée par l'histoire, mais j'aime assez le dessin.

Marguerite a dit…

@ Sabine Ariscon : Comme moi en fait :)