dimanche 30 août 2015

Mémoire d'elles - T. Greenwood

Quatrième de couverture :

Massachussetts, années 1960. Billie et Eva élèvent leurs enfants dans la modeste zone résidentielle de Hollyville. Ces mères au foyer ont du mal à se contenter du petit bonheur sur mesure et des joies domestiques que la vie leur réserve. Malmenées par leurs maris, elles se soutiennent pour faire face à l'adversité, et l'amitié qui les unit ne tarde pas à se changer en amour. Mais comment vivre au grand jour une relation que la société condamne avec une telle virulence? Elles rêvent d'une évasion près du lac où elles se sont avoué leur amour, mais le destin les attend au tournant.



Repéré chez Jules, ce livre a vite rejoint ma pile de lecture d'été grâce à sa jolie couverture estivale ! Mais détrompez-vous, il ne s'agit pas d'une histoire joyeuse et légère de vacances. Cette histoire est belle mais aussi révoltante pour les femmes indépendantes que nous sommes aujourd'hui. Elle nous rappelle que cette oppression sur les femmes par les hommes n'a disparue  qu'assez récemment finalement.

Alors, ce roman c'est l'histoire de Billie qui a maintenant plus de 80 ans. Dans les années 60, sa vie a bascule lorsqu'une jeune famille comme la tienne emménage dans la maison d'en face. Ils habitent dans une petite ville américaine où les familles sont normalement constituées d'un père qui travaille à l'extérieur et d'une mère qui effectue les tâches ménagères et qui éduque les petits. Ils ont une modeste maison et une seule voiture que l'homme utilise pour se rendre au travail laissant la mère prisonnière chez elle. Les enfants des deux familles développent rapidement des liens d'amitié. Leurs parents font de même lors de barbecues organisés dans la cour mais, tout devient compliqué quand, entre les deux femmes, il y a plus que de l'amitié.

Dès les premières pages, nous savons que cette romance aura quelque chose de tragique. Certains passages sont durs quand on aborde, entre autres, la violence conjugale. Il y a beaucoup de personnages dans ce roman mais, le plus souvent, j'ai eu l'impression que Billie et Eva étaient seules au monde, qu'elles n'avaient aucun allié. Elles vivaient dans une société où les bonnes mœurs semblaient plus importantes que les êtres humains. Si elles ont connu un certain bonheur, c'est grâce à leurs manigances pour se retrouver le temps d'une promenade avec le chien ou de quelques jours au chalet de la soeur de Billie. Les scènes intimes sont dépeintes de façon très pudique comme si elles avaient été écrites à cette époque. 

L'écriture est fluide et agréable. Le livre est épais mais il se lit vraiment bien grâce à cette écriture et à sa construction. À chacun des chapitres, nous changeons d'époque. Billie la narratrice nous raconte à la fois son passé dans les années 60 et son présent.

Ce roman est donc une chronique d'une époque particulièrement triste et choquante pour les femmes avec, pour l'ensoleiller un peu, une belle histoire d'amour. Voyez si ça peut vous plaire, moi j'ai vraiment beaucoup aimé.

Mémoire d'elles - T. Greenwood
Éditions Milady 2014
512 pages

7 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit…

Il me tente beaucoup, mais je vais attendre sa sortie en poche, en espérant qu'il conserve la même couverture!

Jules a dit…

Un bon souvenir de lecture pour moi aussi surtout lorsqu'on se met dans le contexte de l'époque... Heureusement que nous avons fait du progrès depuis!

Marguerite a dit…

@ Marie-Claude Rioux : C'est vrai qu'elle est jolie !

@ Jules : Heureusement oui ! C'est horrible d'être privée de liberté comme elles.

Hilde a dit…

Repéré depuis pas mal de temps, j'ai toujours envie de me procurer ce roman.

Marguerite a dit…

@ Hilde : Alors je te le conseille Hilde, il est vraiment bien !

Suzanne a dit…

Bel avis Marguerite. Je l'ai lu il y a un bout faudrait bien que je dépose mon billet aussi.

Marguerite a dit…

@ Suzanne : Oh j'avais loupé ton commentaire, je m'en excuse ! J'aimerais bien que tu déposes ton billet pour connaitre ton avis :)