samedi 27 septembre 2008

Soutien-gorge rose et veston noir - Rafaële Germain

Quatrième de couverture :

La première cause du Manifeste du célibat était pourtant claire : "Être et demeurer célibataire". Voilà justement le but que s'étaient donnés Chloé, Antoine et Juliette, trois amis qui ne croyaient pas en l'amour. Ils y seraient peut-être arrivés si Chloé n'avait pas décidé, un jour, de partir à la recherche du grand amour. Celui dont elle rêvait petite en demandant à sa mère si elle allait le trouver. Cette dernière lui répondait alors : " Qué sera, sera ". Et c'est ce que Chloé découvrira, à travers ses joies et ses peines, ses difficultés et ses surprises : les voies de l'amour sont impénétrables.


Je viens tout juste de terminer ce livre. Je sais, je suis en retard. Il a paru il y a quelques années et plusieurs blogueuses québécoises l'ont déjà lu. Même certaines de mes amies qui ne lisent pas beaucoup l'ont lu. C'est qu'au départ, je ne sais pas pourquoi, il ne m'intéressait pas. Je le voyais dans toutes les librairies mais je ressortais toujours avec d'autres titres. Ce n'est que lorsque l'auteur a sorti son deuxième roman (Gin tonic et concombre) que je me suis décidé à la découvrir. J'ai opté pour le premier. Ça a l'air d'être une référence au niveau de la "chick lit" québécoise alors pour ne pas rester inculte...

J'ai trouvé le premier quart du roman (une centaine de pages) peu intéressant et très lent. Ce n'est que par la suite que j'ai eu un agréable moment de lecture même si, en ne lisant que la quatrième de couverture, je me doutais déjà de la fin. Et, j'avais raison. C'est prévisible au max mais j'avais tout de même hâte de voir comment "cela" finirait par arriver. L'auteur nous fait patienter en nous offrant des scènes toutes plus farfelues les unes que les autres. J'ai été seulement agacer par les "sacres" à presque toutes les pages (c'était pas vraiment nécessaire, non ?). Bref, c'est drôle. C'est léger mais, pas un coup de coeur.

4 commentaires:

Karine :) a dit…

Pour ma part, j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé. C'est léger, en effet, on se doute de la fin 100 milles à l'heure... mais ça ne m'a pas du tout gênée, loin de là! Certaines scènes me font mourir de rire à chaque fois!

D'accord pour les sacres, par contre. Mais bon, disons que j'ai passé par dessus!

Marguerite a dit…

J'ai bien aimé ce livre aussi une fois passé le début (que j'ai trouvé un peu long), où les conceptions de l'amour de chacun sont expliquées en long et en large. Pour le reste, je partage ton avis. C'était un plaisir de le lire !

Grominou a dit…

Malgré quelques passages très amusants, je n'ai pas adoré ce livre. Comme toi je l'ai trouvé plutôt prévisible, et pas vraiment bien écrit. Liras-tu son deuxième roman? Je pense passer mon tour...

Marguerite a dit…

@ Grominou : Je ne sais pas si je lirai son deuxième roman. Il ne figure pas dans mes prochaines lectures pour l'instant mais, s'il me vient l'envie d'un roman léger je réessayerai peut-être...