mercredi 17 décembre 2008

Les filles de Caleb (tomes 1-2-3) - Arlette Cousture

Quatrième de couverture :

Avec Le Chant du coq et Le Cri de l’oie blanche, deux premiers tomes des Filles de Caleb et best-sellers au Québec et en Europe, Arlette Cousture a redonné ses lettres de noblesse à la littérature populaire. Bien des années plus tard, elle offre à son public nombreux le troisième tome de sa grande saga.

Dans L’Abandon de la mésange, on fait la connaissance d’Élyse, petite-fille d’Émilie Bordeleau et fille de l’impétueuse Blanche, femmes qui ont lutté pour exister à part entière dans une société fermée. Élyse a 20 ans en 1960, année où la Révolution tranquille entraîne le Québec dans la modernité. À l’inverse de sa jeune sœur qui sera avocate, Élyse est tiraillée entre les nouvelles voies s’ouvrant aux femmes et son désir profond de se marier et de fonder une famille. Sa mère, inconsolable de n’avoir pu devenir médecin, “trouve qu’elle a embrayé sa vie à l’envers”. La jeune fille mettra du temps, et beaucoup de larmes, avant de trouver un équilibre entre rêves et réalité.

Cette série n'est plus à la mode malheureusement, elle a été populaire il y a plusieurs années. Je souhaite tout de même en parler car elle a été une des premières séries "adulte" que j'ai lues avec la série Anne de Lucy Maud Montgomery. J'avais reçu le coffret des 3 tomes en cadeau à Noël. Je suis trop jeune pour avoir vraiment suivi les séries télévisées lorsqu'elles jouaient pour la première fois à la télévision. Ma mère les regardait mais elle avait décidé que ce n'était pas de mon âge, surtout après la panique que j'ai fais lorsque j'ai aperçu Blanche (Pascale Bussières) couper la jambe d'un homme dans son dispensaire. J'en avais presque fait des cauchemars ! Je m'en souviens encore, c'est tout dire ! Je n'avais donc pas en tête les visages de Marina Orsini, de Roy Dupuis et de tous les autres lors de la lecture, quelques années plus tard. Bien sûr, j'ai vu les séries télévisées par la suite, qui ne cessent d'être rediffusées et, maintenant, je suis incapable d'oublier les visages des acteurs québécois !

Comme le dit le résumé, il s'agit de littérature populaire. Ce sont trois vies de générations différentes qui sont détaillées, trois vies de femmes "ordinaires" d'une même famille mais auxquelles je m'étais beaucoup attachée à l'époque. Je me suis toujours identifié davantage à Émilie, l'héroïne du tome 1 (devinez pourquoi, c'est facile !! ), mais j'avais bien aimé les autres aussi. Le tome 3, plus près de notre époque, m'a beaucoup intéressé pour ses références à la vie montréalaise dans ces années-là (la Révolution tranquille, l'Expo universelle '67, etc.). Ce sont des lectures faciles et hautement divertissantes. Ma cousine les a lu, il y a quelques années, alors qu'elle avait 15 ans, elle a adoré aussi. Ce n'est pas que qu'on aurait tendance à proposer à des adolescentes de nos jours mais, apparemment ça leur plait. D'ailleurs, c'est probablement une série qui m'a donné le goût de lire à l'adolescence car ce n'est pas les livres obligatoires de l'école qui sont les plus divertissants, malheureusement. La lecture de cette série reste pour moi un excellent souvenir !

6 commentaires:

Jules a dit…

C'est avec le tome 1 et 2 que mon goût de lecture s'est développé. Je me rappelle avoir lu les deux dans la même fin de semaine et je devais avoir 16 ou 17 ans! Je n'ai jamais lu le tome 3 de peur d'être déçue... Ah! Ovila...

Marguerite a dit…

@ Jules : Moi aussi Ovila c'était mon homme !! Quant au troisième tome, que j'ai lu à la suite des deux autres, il ne m'a pas déçue même que je crois l'avoir préféré au deuxième... Enfin, c'est difficile d'établir un ordre de préférence, je les ai tous adorés.

Mirianne a dit…

Dans mes premiers coups de coeur de lecture à l'adolescence (tome 1 et 2). J'ai lu le tome 3 l'année dernière et un gros bof pour moi!

Marguerite a dit…

@ Mirianne : Moi qui croyais être la seule adolescente à lire Les filles de Caleb !! Pour le tome 3, j'aurais aimé savoir ce que tu n'as pas aimé. Question de goût, j'imagine :)

Karine :) a dit…

Tout pareil comme Mirianne! Et comme Jules, j'ai soupiré après Ovila! Sauf que bon, le tome 3 a été une grosse déception.

Marguerite a dit…

@ Karine :) : Il semble que je sois la seule qui n'aie pas été déçue avec le troisième tome...